Le Cèilidh

Un c√®ilidh (prononciation du ga√©lique √©cossais: [ňąk ≤ įeňźl…™]) ou c√©il√≠ (prononciation de l’irlandais: [ňąceňźl ≤iňź]) est un rassemblement social traditionnel √©cossais ou irlandais. Dans sa forme la plus √©l√©mentaire, cela signifie simplement une visite sociale. Dans l‚Äôusage contemporain, il s‚Äôagit g√©n√©ralement de danser et de jouer de la musique folklorique ga√©lique, que ce soit lors d‚Äôune f√™te √† la maison ou d‚Äôun concert plus important dans une salle de r√©ception ou un autre lieu de rassemblement communautaire.

C√®ilidhean (pluriel de c√®ilidh) et C√©ilithe (pluriel de c√©il√≠) sont originaires des r√©gions ga√©liques d’√Čcosse et d’Irlande et sont par cons√©quent communs dans les diasporas √©cossaises et irlandaises. Elles ressemblent aux traditions Troyl de Cornouailles et des √©v√©nements Twmpath et Noson Lawen au pays de Galles, ainsi qu’aux danses anglaises dans toute l’Angleterre qui, dans certaines r√©gions, ont subi une fusion avec le c√©ilithe.

Le terme est d√©riv√© du vieil irlandais c√©le (singulier) qui signifie “compagnon”. Il est devenu plus tard c√©ilidhe et c√©ilidh, qui signifie “visite” en ga√©lique. L’orthographe reform√©e en ga√©lique √©cossais est orthographi√©e en c√®ilidh (pluriel de c√®ilidhean) et en irlandais r√©form√©e en orthographe de c√©il√≠ (pluriel de c√©ilhe).

√Ä l’origine, un ceilidh √©tait un rassemblement social et n’impliquait pas n√©cessairement de la danse.

Au cours des dernières décennies, la partie dansante de l’événement a usurpé le sens ancien du terme, bien que la tradition des invités jouant de la musique, des chants, des récits d’histoires et de la poésie persiste dans certaines régions.

Les Ceilidhs √©taient √† l’origine h√©berg√©s par une Fear-an-tigh, qui signifie “homme de la maison”. C’est toujours la forme en Irlande, bien que sinon, dans les ceilidhs modernes, l’h√īte est g√©n√©ralement d√©sign√© plus simplement par “h√īte” ou “ma√ģtre des c√©r√©monies”.

Les c√®ilidhs ont facilit√© les d√©marches et les perspectives de mariage des jeunes et, bien que les clubs aient consid√©rablement d√©plac√© les c√®ilidhs, ils restent un d√©bouch√© social important et populaire dans les r√©gions rurales d’Irlande et d’√Čcosse, en particulier dans les r√©gions de langue ga√©lique. Les c√®ilidhs ont parfois lieu √† plus petite √©chelle dans des r√©sidences priv√©es ou publiques, par exemple dans des zones rurales isol√©es et lors de festivals anim√©s.

La c√®ilidh a √©t√© internationalis√©e par les diasporas √©cossaises et irlandaises du Canada, des √Čtats-Unis, de l’Australie et de la Nouvelle-Z√©lande, o√Ļ se d√©roulent des concours de c√®ilidhs et de musique traditionnelle. Ces derni√®res ann√©es, les comp√©titions de c√®ilidh et de musique traditionnelle ont souvent √©t√© remport√©es par les descendants d‚Äô√©migr√©s.

√Ä Scotstown, depuis plusieurs ann√©es, la famille Irving organise un Ceilidh  tous les 2 ans sur ses propres terres. De nombreux descendants des familles √©cossaises pionni√®res reviennent participer √† chaque r√©union. Le prochain Ceilidh est du 26 au 28 juillet 2019. Depuis la c√©l√©bration du 125√® anniversaire de la cr√©ation de la ville de Scotstown en 2017, l‚Äô√©v√®nement a lieu dans le Parc municipal Walter-MacKenzie.  La F√™te est ouverte √† tous, que vous ayez des racines √©cossaises ou pas. ‚ÄėCeud MilteFailte‚Äô, bienvenue en ga√©lique.